Etre à l’écoute de leur peine

Quand ils viennent pour un certificat d’hérédité, souvent ils se mettent à pleurer, il sont en deuil. Il faut comprendre qu’ils ont perdu quelqu’un de proche, quelqu’un de leur famille. Alors on prend le temps de les écouter, de parler avec eux, ça leur fait du bien et nous aussi ça nous fait du bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>